News archives
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Attention fragile !
11.04.2017
Attention fragile !

Combien de fois ne nous dit-on pas :

-Attention fragile !

Au chargement, sur la route, à la livraison,
Le castor fait toujours attention.

Le castor connait son métier,
Sa spécialité ce ne sont pas les œufs cassés.
Il étudie avant chaque mission,
Le contenu de sa cargaison.

Et pour délivrer des colis intacts,
A chaque prise en charge délicate,
Avec génie et créativité,
Le castor saura vous emballer.

SOMATRA
L’équipe du Castor
 
Pilotage aux instruments
5.04.2017
Pilotage aux instruments

Le tableau de bord donne les indications essentielles, tenir la route, éviter les accidents. Optimisation du trajet, énergie et temps. Les yeux contrôlent les outils indicateurs, la vitesse, la consommation, l’heure, la température extérieure. Une entreprise c’est comme un camion, le manager est pilote ou chauffeur. Frein ou accélérateur, ressources, budget, produit, économie, clients, marges, veille concurrentielle, innovation, fiscalité et surprises.

A chaque facteur de bonne gestion son instrument de précision. Pour la bonne manœuvre rien ne manque au contrôle. Les nombres sont précis, les aiguilles pointent avec exactitude, les avertisseurs donnent le tempo, les yeux regardent dans la bonne direction, les cadrans sont lumineux. Un univers d’informations.

Rien ne manque à la prise de décision. L’analyse rapide, le calcul spontané, le choix par expérience, l’instinct de guidance, le doigté au mouvement. Cependant, qui est le Maestro ? C’est le cerveau. Alors oui aux instruments, et surtout oui à l’intelligence du pilote !

Le castor conducteur
 
Parler le langage de l’autre
29.03.2017
Parler le langage de l’autre

Dans un dialogue commercial, il est essentiel de bien écouter et de bien comprendre les idées et les attentes de la personne en face. Cela semble simple dit comme cela, maintenant admettons que devant vous se trouve un Coréen, un Japonais, un Chinois, un Russe ou un Extraterrestre.

Vous faites quoi ?

Il s’agit bien évidemment de trouver le langage commun qui permettra la bonne écoute et la bonne compréhension. L’anglais, le dessin, le texte sur l’écran de l’ordinateur, un excellent traducteur, des schémas et des to-do-listes préparées à l’avance. Complimenter avec respect et admiration les efforts faits par l’autre.

Venir au rendez-vous avec les bons outils de communication, et les visuels multiculturels. Un bon dessin fait plus que mille discours. Et ne jamais oublier, que le silence, les yeux, le corps, les mains, communiquent.

A chacun de développer son langage universel, et de partir à la conquête de tous les marchés possibles. Le langage commercial, c’est le langage de l’autre.

Le castor communicateur
 
Sortie de crise
22.03.2017
Sortie de crise

La sortie de crise est une chance pour renverser les perspectives.

Un événement, ou un enchainement d’événements vous ont amené dans une situation sans espérance de salut. C’est la fin, enfin un constat lucide vous confirme qu’il n’y a plus d’espoir. Situation inextricable. C’est bouché de tous les côtés. C’est ici que tout s’arrête. On n’ira pas plus loin. Stop définitif.

Espérance, probabilité des chances, il doit bien y avoir une porte de sortie. Penser, évaluer, et faire un premier choix. Et puis en fonction des effets du premier choix, faire les choix suivants. Un pas après l’autre, avec audace et courage. Accepter de perdre un acquis pour redémarrer.

Un bout de tunnel inconnu, sans lumière, rempli de craintes et de dangers. C’est le moment d’oublier l’éducation, la rationalité, les bonnes pratiques, le code et les juges, et de s’y engager. Il n’y a pas d’autre choix.

A la sortie, un autre monde, un autre paysage, d’autres perspectives. Tout est à inventer. Il n’est pas possible de sortir de crise sans se mettre en danger. L’occasion est là de faire mieux qu’avant.

Une sortie de crise c’est une chance à saisir.

Le castor décideur
 
Inventer de nouveaux chemins
14.03.2017
Inventer de nouveaux chemins

Il y a les produits actuels, il y a les marchés actuels. Il y a de nouveaux produits pour les marchés actuels. Il y a de nouveaux marchés pour les produits actuels. Cela tout le monde sait faire. Le client achète donc la qualité ou le prix. Rien de neuf sous soleil.

Où est l’inconnu ? où est l’ailleurs ? où est la chance à saisir ? Dans l’imagination de celui qui en partant d’ici est capable de nous conduire ailleurs. Où est-il ce génial inconnu ? Il est ici, cet inconnu c’est vous.

Vous avez le bon cerveau pour inventer des produits nouveaux. Vous avez le bon cerveau pour inventer des marchés nouveaux. Vous avez le bon cerveau pour inventer des chemins nouveaux. Inventer des produits qui n’existent pas. Inventer des marchés qui n’existent pas. Et pour le transport, inventer des chemins qui n’existent pas.

Ne rien faire ? Ou alors, faire comme le castor !

Bonne chance et bon chemin.

Votre castor
 
Leadership et motivation
8.03.2017
Leadership et motivation

Cette capacité, ce talent que certains ont d’entrainer avec eux toute une équipe dans une aventure remplie d’inconnues, cela n’est ni naturel, ni inné. Cela commence avec la construction d’une confiance en soi, en son système propre de raisonnement et d’analyse, par l’écoute de l’expérience et de l’imagination que le terrain de la vie propose. Ce ressenti spontané qui rend saisissable la complexe évolution des faits, des opportunités, des circonstances.

Cette confiance en soi exprimée, expliquée, met en confiance toute l’équipe. C’est cette confiance qui à son tour met en mouvement l’ensemble. Le leader, l’esprit et l’équipe.

Le leader anticipe, il voit avant, il voit plus loin, il sait que cela devient possible avec le courage et l’engagement. Sa relation aux autres est respectueuse, noble, protectrice. Le leader génial, c’est celui qui passe inaperçu. Celui qui est au milieu, pas devant.

L’équipe motivée dira d’une seule voix, on y va ! L’objectif atteint, bravo et merci. La victoire se partage, se savoure et motive pour la suite.

On ne s’endort pas sur nos lauriers, alors l’équipe des castors, c’est quoi la prochaine mission ?

Le castor philosophe
 
Saisir les opportunités
27.02.2017
Saisir les opportunités

A la recherche de nouveaux marchés, en quête de nouveaux clients, politique de croissance, veille concurrentielle, comment augmenter à moindre coût notre surface opérationnelle ? L’esprit et l’œil aguerri toujours en alerte, saisir l’opportunité quand elle vient à passer.

Ne jamais dire, on n’a pas les ressources, on n’a pas les compétences, on n’a pas le temps. C’est manque de courage, manque de confiance, manque d’audace ! La flemme trouvera toujours une bonne excuse pour ne pas lever le petit doigt.

Si tout va bien, agréable train-train, alors, pourquoi sortir de sa zone de confort ? Se fatiguer pour gagner quoi ? Prendre des risques pour rencontrer l’échec ? Devenir la risée de la profession ?

Au passage d’une chance, d’une aubaine, d’une incroyable opportunité, se dire, j’ai tout à gagner, une belle occasion d’innover, une nouvelle filière à explorer, un filon à exploiter, et sans trop réfléchir foncer. L’apprentissage se fera en faisant, fonctionner en métier augmenté, vous serez, récompensé, complimenté, et surtout, jalousé.

Soyez fou et persistez !


Le castor opportuniste
 
Le raccourci
21.02.2017
Le raccourci

Tous les chemins mènent à Rome. Cependant tous n’ont pas le même coût, en temps, en énergie, en stress, en prise de risque, en ressources. Lequel sera le plus adapté au cahier des charges ? Comment faire les choix du bon parcours, des transbordements nécessaires, des facteurs de sécurité, des options contractuelles, des chauffeurs et des capitaines ?

On laissera s’exprimer l’expérience, les compétences professionnelles, le respect des règles d’usage, les procédures nécessaires, l’intelligence naturelle, les bonnes idées de l’équipe, la qualité des moyens de transport. Avion, camion, bateau, fusée, char à bœufs, huile de coude et biscotos.

Et puis quand la solution évidente sautera aux yeux, on prendra le temps du génie. Quelques secondes de réflexion en plus à bien visualiser le chemin choisi, en se posant la question, comment faire encore mieux ?

Et le vieux castor vous proposera le raccourci qui vaut de l’or.

Le castor philosophe
 
Bassin clientèle
13.02.2017
Bassin clientèle

Un bon client ne s’attrape pas avec des techniques, du calcul ou des algorithmes. Le bon client va vers ce qui l’attire naturellement. Des progrès, des solutions, des perspectives, des avantages, des simplifications, des outils nécessaires, des matières premières, de l’intelligence, des stratégies, des accélérateurs de dynamique, de la beauté, des compétences, de la valeur.

Une analyse complète du naturel, du nécessaire, de l’objectif, de la feuille de route, des ressources, du contractuel et du tactique ne suffisent pas. Il faut un peu plus, la concurrence guette. C’est de l’art et c’est bien plus que de la science, la culture vertueuse d’une clientèle c’est de l’alchimie.

Cette alchimie a ses recettes secrètes et ses pratiques mystiques. Les grandes écoles, les brillantes académies, les mentors réputés, les discours majeurs n’effleurent même pas le sujet. Pour entretenir son bassin clientèle, le castor y verse sans compter, de l’amour, de la fidélité, de la constance, de l’écoute, de la vie, du plaisir, de la poésie, de la réactivité, de la joie et du bonheur.


Le castor philosophe
 
Conducteur de crocodile
6.02.2017
Conducteur de crocodile

Le métier de chauffeur de camion, de capitaine de cargo, de pilote d’avion, de manager d’entreprise, de chef d’orchestre, d’entraineur d’équipe sportive, de directeur des ressources humaines, de responsable de production, d’architecte, de commandant des pompiers, de maître d’école, c’est un même métier. Celui de guide.

Faire passer avec réussite un sujet d’un point de départ à un point d’arrivée. D’une vision à une réalité. Une cargaison, une symphonie, un programme scolaire, un incendie, une mission, une carrière, un résultat, une transformation, une révolution.

De la matière première au produit fini. De la sortie d’usine au domicile du client. De la partition au concert philharmonique. De la classe enfantine à l’université. De la prise en charge à la livraison.

Pour le castor, aucune mission n’est impossible. Il a appris le métier en conduisant des crocodiles !

Le Castor Philosophe.
 
Go, no go ?
30.01.2017
Go, no go ?
J’y vais ou je n’y vais pas ? Prendre la décision et faire le pas ? Ne rien décider et rester sans bouger ? Tout se décide, avec les tripes ou avec la raison. Avec le cœur ou avec la procédure. C’est un choix de vie, ou un choix professionnel. La réussite d’une mission exige à tout moment de faire des choix, aller à gauche ou aller à droite. Prendre une pause, ou gagner du temps.

Nous ressentons bien que l’expérience se fait essentielle. Qu’en est-il de l’expérience du vieux castor ? C’est la meilleure. Il vous dira, c’est bon, on peut y aller. Ou il vous dira, encore un petit effort avant de se risquer. Le vieux castor a du vécu.

Alors avant de sauter, de plonger, de faire le pas en avant, si j’ai un doute, je demande son avis au vieux routier. Lui saura m’indiquer le bon chemin, la vitesse indiquée, les risques à ne pas prendre, à anticiper l’imprévisible et être à l’heure pour la livraison.

La bonne question est toujours la même, qui est
le « vieux castor » de la maison ?

Le castor philosophe
 
Ponts et connexions
23.01.2017
Ponts et connexions

L’excellence d’un processus de transport se mesure aux performances de ses connexions. De ses chemins plus rapides, de ses voies plus courtes, de ses routes sans accident. De ses ponts qui font gagner le temps essentiel et précieux.

Les connexions, là où l’on décharge d’un bateau, d’un chaland, d’un avion, d’un dirigeable, d’un wagon, pour recharger sur un camion, une camionnette, un triporteur, une colonne de sherpas, des chevaux, des ânes ou des chameaux. Le lieu où le colis change de moyen de transport. Ici l’intelligence, les procédures, les bonnes pratiques, le métier, l’expérience valent de l’or.

Où et quand, entre quoi et quoi, pourquoi et comment, avec qui, quelles ressources et quels talents. Ponts et connexions sont au cœur du résultat. « On a l’habitude de passer par là, parce que c’est mieux ». C’est ce mieux qui fait la différence.

C’est pour cela que le castor met de l’huile dans les rouages, et de l’ardeur à l’ouvrage.

Le Castor Philosophe
 
Prendre en charge et livrer à l’heure
16.01.2017
Prendre en charge et livrer à l’heure
Dans quelques années, peut-être déjà dans quelques jours, un nouveau défi attend les transporteurs. La médecine personnalisée. Les laboratoires pharmaceutiques produiront des médicaments à usage unique. Il s’agira, entre le laboratoire et le patient, de faire voyager le médicament biologique en un temps record, avec des conditions de logistique hautement exigeantes. Chocs, température, verticalité, frottements, environnement sanctuarisé.

Le médicament personnalisé aura un temps de vie limité, quelques heures, quelques minutes, un temps vital et dramatique. La prise en charge et la livraison de ces nouveaux miracles de la médecine vont exiger une transformation essentielle du métier de transporteur. La gestion à la nano seconde près du temps sera le facteur qui donnera sa valeur au service.

Nous avons déjà acquis l’expérience du flux tendu. Nous savons qu’une minute de retard peut fragiliser voire détruire une production. Nous avons déjà intégré des conditions sévères en logistique.

Lorsque vont apparaître les appels d’offre, le castor aura déjà la solution. Le génie, l’intuition, l’imagination c’est le quotidien de la profession. Notre métier est, et restera au cœur de la vie.

Le Castor Philosophe
 
Toujours se mettre en situation de succès
9.01.2017
Toujours se mettre en situation de succès

La mission est bien définie, tout a été évoqué, y compris une marge de manœuvre pour les surprises ou les événements imprévisibles. Car avec de l’imagination, les surprises ou les événements imprévisibles sont prévisibles.

La mission peut donc commencer. Chargement de la marchandise. Organisation et disposition de la marchandise en fonction des déchargements successifs prévus au programme. Les réflexes du métier font gagner un temps précieux.

Ne jamais compter sur la chance, sur la route le danger peut venir certes de son propre comportement, mais aussi du comportement des autres et de l’environnement. Route glissante, conduite suspecte cent mètres devant.

L’esprit toujours en alerte. L’intellect toujours dans l’anticipation. Les sens toujours en action. Les instruments de pilotage toujours sous contrôle. La conscience professionnelle toujours les mains sur le volant. L’amour du métier fera le reste. Le succès est à l’arrivée.

Le Castor Philosophe
 
 
©Somatra 2007 – contact Genevacontact Zurich